Archives du mot-clé ysl

Le jour où j’ai découvert Sephora

Copyright http://www.leroseauxjoues.com

Il était une fois, une ado qui aimait la couleur, les paillettes, les trucs qui brillent et qui aimait accessoirement les essayer sur son visage. Elle se fournissait donc en fards et onguents en tous genres chez nos amis les Créateurs de beauté, Yves Rocher & co.

Les années passant, l’ado amatrice de couleur a terminé ses études, a commencé à travailler et à gagner de l’argent.

Vint ensuite le jour où l’ado franchit les portes de Sephora. Et là, ce fut le début de la fin. La déchéance totale. La carte black, les mailings et surtout les belles marques.

L’ado devenue grande, découvrit YSL, Chanel, Bare Minerals, Dior et Mac. C’est là que l’ado a métamorphosé ses pots à crayons, ses palettes et sa trousse de maquillage.

Ont commencé à apparaître de beaux packagings, des textures soyeuses et douces, des produits miraculeux (oui, on peut rêver!!).

C’est là aussi que les passages en caisse sont devenus une véritable épreuve. Un moment douloureux pour bénéficier de plaisirs futiles et presque coupables. Presque parce que faut pas déconner non plus, on ne vit qu’une fois.

L’ado a donc appris à ne pas sauter au plafond quand on lui annonce 30€ pour un fard à paupières ou 50€ pour une palette. L’adulte fait passer le plaisir du geste et le confort des textures, la tenue des pigments au dessus de considérations purement pécuniaires.

L’adulte amatrice de couleurs aime flâner dans les rayons qui font penser à une confiserie. L’adulte aime que ses fards tiennent, que son rouge à lèvres ne marque pas ses verres et que son vernis n’ait pas la couleur de celui de ses copines.

L’adulte amatrice de couleurs en voulait à Sephora, mais savoure le plaisir de la découverte des nouveaux produits. La joie que procure l’ouverture d’une palette en rentrant chez soi, l’essai d’un fard ou d’un pinceau.

L’adulte ne se sent pas coupable et est toute excitée à l’idée de tester le Bleu Majorelle sur ses ongles et le vernis à lèvres dans une belle couleur qu’elle n’a pas encore choisie.

L’adulte aime les belles choses et profite de la vie et assume le plaisir que cela lui procure.

Beauté et maturité

Hier, j’ai fait ma petite séance Sephora pour recharger les stocks de maquillage.

Après avoir passé un long moment dans le magasin, j’ai fait plusieurs constats:

1/ Il y a de nouvelles marques à chaque fois que j’y vais
2/ Se maquiller ça coûte cher
3/ J’ai enfin trouvé mes produits chouchou auxquels je n’ai plus envie de faire d’infidélités

J’ai eu beau errer dans les allées et les rayons, mes 3 produits de base restent immuablement les mêmes depuis plusieurs années et je n’ai pas envie d’en changer car au final ils me correspondent bien:

Pour le fond de teint j’opte pour le Fond de Teint Mat SPF15 bareMinerals® en couleur Light qui correspond parfaitement à ma carnation et me donne un résultat confortable et agréable à appliquer et à porter.

Je ne vous cacherai pas qu’au début j’avais un peu de mal avec l’application. La poudre qui vole partout, le degré de couvrance à trouver. Au final, le geste s’apprivoise facilement et on trouve ses petites astuces au gré des utilisations.

Je complète cela par la touche éclat de YSL sui illumine mon regard et me donne l’air d’avoir dormi comme un bébé, même quand ce n’est pas le cas.
Le geste est simple, on clique, on applique, on estompe au doigt.

Ayant une peau très blanche, la poudre de soleil est un incontournable de ma trousse de maquillage et remplace à merveille le blush.
J’ai choisi là encore l’option Bare Minerals avec Faux Tan qui me donne la bonne mine qui va bien et que je peux moduler au gré de mes envies de triche.

Enfin, pour le mascara, après lui avoir fait quelques infidélités, je reviens irrémédiablement à l’Effet Faux Cils de Yves Saint Laurent en n°9 qui est un prune qui donne du peps aux yeux bleus.

Là où le bat blesse c’est tout de même au niveau des prix, d’où le point n°2 de mon constat.

Le fond de teint coûte 28€
La touche éclat 27€
Le Faux Tan 20€
Le mascara 24€

Je vous épargnerai l’addition car au final, on préfère ne pas savoir…Merci donc aux parfumeries comme Sephora ou Marionnaud de nous envoyer les petites offres à -20% qui nous allègent un peu pour nous permettre de ne pas nous retrouver à devoir acheter notre maquillage au supermarché et craindre les allergies.

Vive la trentaine car, certes on dépense des sommes indécentes en maquillage, mais on passe moins de temps à le chercher puisqu’on sait ce que l’on veut et on passe moins de temps dans la salle de bain à faire des expériences hasardeuses.