Archives du mot-clé vacances

Your boarding pass please!

Avec la profusion d’attentats ratés et la paranoïa croissante qui a envahit le monde de l’aéronautique, on se dit parfois qu’on va passer les contrôles de sécurité des aéroports en sous vêtements.

Pour le moment, quand on vous demande de vous déshabiller, c’est dans un bureau isolé dans lequel vous avez un minimum d’intimité. Vous avez l’impression que cela sent le vécu?! C’est parce que c’est du vécu. Pour une genouillère flanquée de barres en métal sur les côtés on m’a fait me mettre en sous vêtements pour vérifier que ma genouillère n’était pas une arme potentielle. C’était à Francfort en partance pour Tel Aviv.

A côté de cela, on est en permanence confrontés à des absurdités délirantes comme un caca nerveux de douaniers pour une bouteille d’eau ou un sachet de sel.

Ce qui est encore plus absurde c’est ce qu’ils laissent passer. En rentrant de Thaïlande j’ai défait, à regrets, mon sac. Ayant fait mes bagages avant de partir un chouia à l’arrache, j’ai mis dans ma trousse de toilette qui était dans mon bagage à main, mon coupe ongles et ma lime à ongles en verre. Je ne me suis aperçue de  cela qu’à mon retour en défaisant mon sac. Aucun souci, on ne m’a fait sortir que mon laptop. Rien de plus. Et circulez mademoiselle.

Je me pose par conséquent une question. Est ce que j’ai juste l’air super innocente et pour cela on ne me fait pas chier ou est ce qu’ils ont enfin compris qu’on ne pouvait attenter à la vie de qui que ce soit avec un coupe ongles?

Je crois que je n’ai encore jamais pris la peine de mettre mes produits liquides dans leurs petits sachets, que je n’ai jamais vraiment pris la peine de prendre connaissance du nombre de cartouches de cigarette autorisées dans mon pays d’arrivée.

Et je ne me suis jamais vraiment faite embêter hormis au retour d’Israël où, à 4h du matin on m’a posé des questions sur tous les pays musulmans que j’avais visité et où j’ai eu droit à un déballage minutieux de l’intégralité de mon sac à dos. Quand c’est propre et bien rangé, bien plié, ce n’est pas grave. Refaire un sac de linge sale qui était déjà fermé ric rac, dans un aéroport, sur un coin de table avec des douaniers armés jusqu’aux dents qui vous pressent devient en revanche un vrai challenge.

Un jour peut être je voyagerai avec une valise, un sèche cheveux et suffisamment de tenues pour ne pas avoir à faire de lessive pendant mes vacances.

Mais non, je déconne!!! Les vacances c’est fait pour ne pas se prendre la tête à faire des brushings, à porter du maquillage et à faire un défilé de mode. Mes vacances, j’aime les passer en maillot de bain avec pour seuls vêtements des robes légères et des paréos. J’aime laisser mes cheveux blondir tranquillement sous la réverbération de l’eau salée et laisser ma peau prendre un peu l’air en restant au naturel sous une rasade de crème solaire.

 

Maquillage on the beach

En cette période estivale foisonnent les articles qui vous présentent en long en large et en travers les dernières tendance make up pour vos journées plage.

En lisant ces articles, j’ai de grands moment de solitude. Oui oui, une solitude doublée d’une incompréhension assez profonde. Pourquoi se maquiller sur la plage?!

Quand je vais à la plage, je passe la moitié de mon temps dans l’eau et l’autre moitié sur la serviette à me retartiner de crème solaire et à essayer de lire 2 malheureuses pages de mon bouquin avant de m’endormir sur mon transat.

En revanche, c’est 100% du temps que je passe avec mes lunettes de soleil vissées sur le nez car oui, quand je suis sur une plage, c’est qu’il fait beau, que le soleil brille et que mes yeux clairs et sensibles ont besoin d’une protection costaud à base de filtres UV et de verres bourrés de gadgets dont je suis super fan (photochrome, anti reflet, polarisé…).

Dans ces conditions là, deux questions me viennent: à quoi bon mettre du mascara si on ne le voit pas? Quel est l’intérêt de couvrir sa peau de fond de teint quand on va la recouvrir de crème solaire et qu’on va rincer à grands coups de bain d’eau salée, qu’on va s’essuyer le visage en sortant de l’eau?

Pourquoi continuer à se tartiner la figure avec des pigments quand le soleil est le plus bel artifice de beauté qui nous donnera ce coup d’éclat au bout de quelques jours à peine?

Ma recette bonne mine sur la plage: du repos, du repos, du soleil, un peu plus de repos et un peu plus de soleil et BINGO un teint frais et une peau douce et belle pour reprendre le boulot.

J’admets tout de même que je suis une grande adepte de vernis hyper punchy en vacances qui rehaussent mon joli hâle.

Alerte Maillot de Bain

Comme tous les ans, l’approche des vacances s’accompagne d’une grande hantise pour moi: le choix de mon maillot de bain!

Pourquoi hantise me direz vous? Et bien c’est simple, j’ai plein de défauts, plein d’exigences, quelques contraintes et quelques complexes.

J’ai besoin que mon maillot sèche vite, qu’il ne me coûte pas un demi salaire. Jusque là, ça reste sobre.

Malheureusement, c’est là que ça se complique car j’ai des défauts et des particularités qui font que le choix d’un maillot est encore plus difficile que celui de ma destination de vacances.

J’ai la peau très claire et qui bronze assez peu, particularité qui implique une certaine restriction en termes de couleur pour ne pas avoir l’air de sortir ni d’un épisode de la famille Addams, ni d’une conférence Kawai. A cela s’ajoute l’exigence d’un modèle assez fun, mais sobre et classe.

Pour mon plus grand bonheur, les maillots 2011 ont du peps et sont pleins de promesse, seulement voilà, le maillot 2011 a un sérieux penchant pour le bandeau. Malheureusement, le bandeau est un ennemi des poitrines généreuses comme la mienne qu’il malmène esthétiquement en les écrasant impunément ce qui leur donne mien mauvaise figure écrasées et rabaissées.

Vous l’aurez compris, l’un de mes problèmes réside dans ma poitrine. Pas que je m’en plaigne, bien au contraire, mais nos amis les fabricants de maillots ne pensent pas à nous! Pourquoi nos amis de Roxy, Banana Moon & co s’acharnent-ils à nous vendre leurs maillots 2 pièces ensemble? Pourquoi ne peut on pas prendre son haut et son bas séparément? Les femmes sont elles toutes idéalement proportionnées ou achètent-elles leurs maillots en double pour pouvoir les associer?

Je vous concède que je pourrais, dans l’absolu opter pour la solution H&M ou Etam. Ces solutions résoudraient certes mon problème de taille dépareillée, mais malheureusement je n’aime pas porter le même maillot que 10 autres filles sur la plage.

Je me retrouve donc au point de départ affublée du poids de mon choix cornélien. Dois je céder à la tentation d’une création un peu originale que je ne verrai pas ailleurs, qui m’ira comme un gant, mais qui me coûtera un bras ou dois je céder à la facilité et prendre le risque de voir mon maillot sur les fesses de mes co-voyageuses, mais épargner mon porte monnaie pour ramener LE souvenir de mes vacances que personne d’autre n’aura?!