Archives du mot-clé expatriation

Skat: le racket organisé

Skat, Trésor Public, appelez les comme vous le voudrez, aujourd’hui je vais vous parler d’impôts.

Je sens déjà les poils qui se hérissent chez un bon nombre d’entre vous, je vous rassure j’en fais partie car quelle que soit la langue, quel que soit le pays; les impôts ce n’est no drôle ni un plaisir, nulle part!!

Mon homme étant à son compte et la société utilisée par mon employeur pour s’occuper des transferts internationaux un peu en carton, j’ai eu bien entendu droit à mon lot de surprises depuis mon arrivée.

La dernière en data a été à l’ouverture de ma première fiche de paie locale sur laquelle près de 70% de mon salaire avait été prélevé. En voyant le montant j’ai faillit avoir une crise cardiaque!!

Une fois passé le choc, je vais vous la faire courte, j’ai enfin appris que j’avais besoin d’une « Tax Card ». En gros, au Danemark, il faut faire une déclaration préliminaire des revenus qu’on est censé avoir pendant l’année et Skat décide ensuite de combien il va vous délester.

stealing

Dit comme cela, tout paraît clair et limpide jusqu’au moment où l’on réalise que ce foutu site est 100% en danois!!!

Vous pensiez que l’allemand était difficile?! Je vous mets au défi de prononcer ceci: Forskudsopgørelsen 2015.

Dans ma galère j’ai de la chance:

  • Que mon homme soit danois, bien qu’allergique à l’administration tout comme moi
  • Que Skat rembourse les excédents de prélèvement
  • Que Google Translate existe

Je comprends d’autant plus la galère de mes parents il y a 30 ans en s’installant en France à une époque où internet n’existait pas.

En aparté, même après avoir régularisé le taux, les impôts danois restent les plus élevés dans le monde!!!!

Publicités

Bye, bye London

Et bonjour Copenhague!

Plus que quelques jours à Londres (et une longue conférence en Espagne) et je m’envole pour le Danemark pour m’installer enfin à plein temps avec mon Viking de chéri.

Comme d’habitude, un déménagement international c’est franchement casse pieds. Heureusement je n’ai pas acheté de meubles lors de mon séjour ayant vécu dans un meublé.

Il en va tout autrement des vêtements et des chaussures. Malheureusement je ne me suis toujours pas soignée de ce côté là et j’ai été presque choquée de la quantité de vêtements que j’ai acheté en une petite année (ne parlons même pas des chaussures, ce serait indécent). Les soldes permanentes coûtent au final très cher car nous allons devoir désormais acheter un nouvel appartement suffisamment grand pour les jeux vidéo de Monsieur et la garde robes de Madame.

Est-ce que j’ai l’intention de réduire la taille de ma garde robes? Non, absolument pas. Quelque part, vêtements et chaussures sont une vraie thérapie pour moi, ils me font du bien même si je porte tout le temps la même chose.

Aspen Point Toe Court_LKBennett

Pour expédier les 3 sacs d’affaires qu’il me restait à envoyer, j’ai choisi le service Send My Bag, je vous ferai une petite revue du site une fois les sacs livrés pour avoir une vue complète de leur service.

Au final, je ne pense pas que Londres va me manquer car c’est une ville épuisante, stressante et au final un peu trop grande à mon goût. Cependant, les musées et galeries vont me manquer. Je suis totalement accro des musées londoniens dont les collections sont absolument extraordinaires. Londres reste à 2 heures d’avion, les escapades ne sont pas exclues.

British-Museum-51

 

Le gros côté positif est que je pars dans le cadre de mon travail et donc c’est ma boîte qui s’occupe de me faire faire un numéro de sécu danois (YAY!!!). Malheureusement, je vais devoir me coltiner moi même les trucs sympas comme l’ouverture d’un compte en banque, trouver un cours de danois, faire faire une carte de transports et tout plein d’autres choses très sympas que j’adoooooore (sic).

Pour ceux que cela intéresse, restez connectés car je vous prépare une petite série d’articles sur mon installation chez les Vikings.

Je suis jeune et j’ai quitté la France – Agathe

Comme promis, je relance ma série d’interviews « Je suis jeune et j’ai quitté la France ». Pour ce dernier jour de 2014, je vous propose de faire la connaissance d’Agathe que j’ai connue lorsque je travaillais encore à Paris en agence de pub. Outre une super pêche et une belle détermination, Agathe se distingue par une jolie collection de tatouages.

Donc oui, techniquement Mayotte c’est la France sur le papier, mais l’outre-Mer se vit comme un autre pays de par ses influences culturelles totalement différentes de la Métropole et de son rythme de vie guidé par des saisons beaucoup moins déprimantes qu’en Métropole (vive le soleil toute l’année!!)

Pourrais-tu te présenter brièvement?

Agathe, 27ans, expat depuis bientôt un an, ancienne pubarde j’ai fait une reconversion à 360° pour devenir esthéticienne!

Quelle est ta formation initiale?

BAC+2 (dut info-comm option pub), à 25ans j’ai eu mon CAP

Pourquoi avoir quitté la France? Qu’en a été le déclencheur?

Un ras le bol général de la mentalité française, toujours à se plaindre, jamais content, le pays qui consomme le plus d’antidépresseurs…pas pour moi. Et surtout une envie de découvrir le monde depuis que je suis enfant.

Pourquoi avoir choisi le pays que tu as choisi?

Je suis à Mayotte (département français mais au quotidien rien de français) car j’y ai trouvé du travail.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Qu’aimes tu le plus dans ton nouveau pays?

Le top c’est le temps! Toute l’année en tongs et short c’est parfait en second la bonne humeur, la joie de vivre des gens.

Qu’est ce qui te manque le plus de la France?

Ce qui manque le plus c’est la culture! Musée, expos, vernissage…et la nourriture ici on est très limité par l’importation et les prix multiplié par 4 ça freine tout de suite.

A quelle fréquence rentres tu?

Je vais rentrer en mars 2015 soit pile 1an après mon arrivée, ce sont mes parents qui me paient la moitié du billet sinon j’aurais dû attendre l’été 2015

As-tu des regrets? Si oui, lesquels?

Absolument aucun regret!

Es-tu heureux (se) à présent?

Je suis très heureuse, très épanouie

Depuis quand es-tu en expatriation?

J’ai sauté le pas en mars 2014

Si c’était à refaire, que changerais-tu?

Rien!