Archives du mot-clé disparition d’espèces

Le monde à l’envers

Je ne sais pas si c’est la nouvelle année ou si mes alertes actualités ont eu un gros bug ces derniers mois, mais à chaque fois que j’ouvre un site d’info, j’ai envie de vomir.

Nous vivons à présent dans un monde où 66 PERSONNES possèdent autant de richesses que 50% de la population mondiale la plus pauvre. Un monde dans lequel les gouvernements crient au scandale et s’engagent à éradiquer les paradis fiscaux mais font tout pour alléger les taxes des plus riches.

Nous vivons dans un monde où des millions de personnes meurent de faim car l’occident a décidé que la norme était désormais de manger de la viande à tous les repas alors qu’avec les céréales produites chaque année dans le monde, personne ne devrait avoir faim à condition que ces céréales servent à nourrir des gens et pas des vaches.

Nous vivons dans un monde où les gens trouvent obscène qu’une femme donne le sein à son enfant en public, mais où cela ne choque personne d’utiliser des femmes à moitié nues pour vendre des yaourts ou de la lessive.

Nous vivons dans un monde où les politiques de tous bords déversent chaque jours davantage de nouilles pour border leurs fesses au lieu de prendre des mesures réelles pour réduire le chômage, la pauvreté ou les inégalités. En France, nous sommes gangrenés par un chômage structurel, des délocalisations et des fermetures d’entreprises car la seule solution qu’aucun gouvernement ne souhaite prendre est de baisser le coût du travail. Car la grande nouvelle c’est que non, les patrons n’embauchent pas les gens pour les exploiter et les licencier par la suite. Une entreprise c’est aussi un projet et une aventure humains qui s’inscrivent dans une communauté et dans quelque chose de plus grand que juste toucher des subventions et des dividendes.

Nous vivons dans un monde où les gens s’offusquent de la superficialité des médias sociaux à grands coups d’opérations de com et de larmes de crocodile quand bien même ils en ont profité et en ont vécu.

Nous vivons dans un monde où les gens sont de plus en plus fainéants et vous répètent à tout bout de champ que vous avez tellement de chance et de courage de faire ce que vous faites et qu’ils aimeraient tant être à votre place. Gros scoop: la chance c’est comme le père noël, c’est une jolie fable qu’on se raconte de génération en génération, mais ni l’un ni l’autre n’existent. La « chance » c’est savoir créer des opportunités et savoir les saisir puis travailler dur pour les garder et les faire grandir. La « chance » c’est un peu comme le jardinage, rien ne s’épanouit si on laisse sa parcelle en friche.  Récemment j’ai lu une petite phrase qui disait « le succès ne précède le travail que dans le dictionnaire », cette petite phrase décrit parfaitement le monde actuel et son incohérence.

Nous vivons dans un monde où l’espèce humaine croit avoir les pleins pouvoir sur la planète en exterminant des espèces entières, en décimant les océans et les forêts primaires au nom de l’argent et au nom de superstitions débiles.

En ce moment j’ai honte d’être humaine et certains jours j’ai envie de vomir. Heureusement, parfois on rencontre des pépites, des gens qui essaient de changer les choses et de verser leur petite goutte dans l’océan pour un monde un peu moins moche.