Archives du mot-clé couture

[Couture] La jupe plissée

Je crois que je commence à prendre goût à faire mumuse avec ma machine a coudre. L’autre soir, mon chéri était de baby sitting avec l’une de ses nièces, je me suis donc dit que tant qu’à faire, autant mettre a profit cette soirée en solitaire pour tailler un des coupons que j’ai acheté lors de mon dernier passage a Paris.

Pour vous situer un peu les choses, prévoyant de me mettre a la couture, je suis allée au marché St Pierre et ai pris quelques coupons pas chers pour ne pas regretter outre mesure l’investissement si je loupais complètement mes créations.

L’un de ces coupons de 3 mètres dont j’ai fait l’acquisition était un coupon de polyester un peu épais bleu marine a rayures tennis assez épaisses. Ayant envie d’une jupe plissée, je me suis dit que ces rayures allaient être mes meilleures alliées pour des plis bien réguliers sans trop me prendre la tête.

L’avantage de ce tissu est qu’il est assez épais, son inconvénient est qu’il glisse un peu et qu’il faut tout de même bien aligner les rayures pour que cela ressemble à quelque chose de pas trop déconstruit.

Je ne vous cache pas que je me suis attaquée à ce projet de manière un peu légère puisque je n’ai utilisé aucun patron, que j’ai construit la bête au fur et a mesure de l’avancement et que je n’avais qu’une idée somme toute assez vague de ce que je faisais.

résultat des courses? Pour le moment, la jupe est terminée aux 3/4. Je dois encore poser une fermeture éclair et ajuster la taille et pour finir, faire l’ourlet et poser les finitions.

Ne sachant pas trop ce que j’ai fait, j’ai laisse une bonne marge de manœuvre sur le cote pour la taille. j’ai également laisse une certaine marge au niveau de la longueur car je n’ai pas encore décidé où je voulais la taille.

Pour le moment, ce qui m’a pose un vrai problème c’est d’étaler un coupon de 3 mètres dans un salon qui n’est pas franchement extensible. L’autre gros challenge a été d’aligner les rayures de la ceinture avec celles de la jupe car ce tissu, bien qu’assez rigide, glisse un peu.

Le challenge ultime reste tout de même de repasser bien a plat car non, ce n’est pas une blague, nous n’avons pas de planche a repasser. Je sais que pour certains d’entre vous ce genre de fantaisies est très peu concevable, mais je vous assure, on peut très bien vivre sans repasser religieusement ses vêtements.

Voici donc une version en cours de finition dont je suis ma foi pas insatisfaite compte tenu du fait que je n’utilise une machine à coudre que depuis quelques jours et que je n’ai de base en « couture » était le maniement de la bande thermocollante pour faire mes ourlets de pantalon ou le maniement de la carte bancaire pour que quelqu’un le fasse pour moi.

JupeRayee

Publicités

Ma première création

Il y a quelque temps de cela, j’avais acheté chez Primark un t-shirt avec ce joli perroquet. Très vite la réalité m’a rattrapée et je me suis rendue compte que je ne le portais pas avec plaisir, non pas à cause se don motif, mais à cause de la forme du t-shirt.

Qu’à cela ne tienne, j’ai décidé que ce t-shirt serait mon premier projet. Ma mère adorant les perroquets, je me suis dit qu’une jolie housse de coussin pourrait égayer son intérieur en cette saison maussade.

L'avant du coussin
L’avant du coussin

Mon chéri avait un gros rouleau de coton blanc à la maison qui traînait qu’il m’a laissé utiliser à ma guise pour m’entraîner en couture, le coton étant une matière assez facile pour débuter. Le t-shirt quant à lui est en jersey assez élastique, mais il ne m’a pas posé trop de problèmes.

En bonne petite débutante pas forcément super bien équipée, la première chose qui m’a posée problème a été la mesure. N’ayant pas de grande table pour travailler, j’ai fait mes découpes par terre et forcément de travers dont mon coussin qui devait faire 40×40 fait désormais 35×40 parce qu’il a fallu réajuster tout cela.

Après moult péripéties avec mon fil (cf l’article précédent) et des essais sur un petit coupon, je me suis lancée.

P1000015
Dos du coussin en coton blanc

J’appréhendais un peu le côté bi-matière et très honnêtement je n’ai eu aucun mal avec cela. J’appréhendais de ne pas arriver à piquer droit, là non plus, pas de soucis. C’est pas nickel nickel, mais c’est un début ma foi pas si mal.

Dans l’ensemble, ce fut un projet vraiment facile pour une petite débutante comme moi.

Je sais ce que vous, vous dites. Il est un peu plat ton coussin. Et bien oui ma bonne dame parce que je ne vais pas me trimballer un coussin rembourré de Copenhague à Londres puis à Paris. Je vais me contenter d’acheter du rembourrage à Paris, d’où la petite ouverture que j’ai laissée pour pouvoir enfiler le rembourrage et pouvoir fermer le coussin à la mano.

Et oui, le blanc, même pas peur! Ma maman étant une personne soignée qui n’a pas d’animaux domestiques, je pense que le blanc restera blanc un bon moment. Pour le laver, il suffira de défaire les points de finition, enlever le rembourrage et roule Marinette, en machine. Ou tout simplement de passer le tout en machine sans même s’embêter à enlever le rembourrage.

Prochaine étape? Essayer un truc avec une fermeture éclair dedans.

 

P1000016
Le petit trou pour passer le rembourrage

La machine à transformer les choses

Il y a quelque temps de cela, j’ai décidé de me remettre à la couture. J’avais envie de développer un peu mon esprit créatif, de réajuster mes vêtements et de créer des trucs un peu originaux pour la maison.

J’ai donc décide d’investir dans une petite machine que j’ai trouvée sur Amazon, la AEG 1715. Elle est assez légère, facile à manipuler et pas trop encombrante. La cerise sur le gâteau est son prix d’une centaine d’euro. Livrée au Danemark depuis l’Allemagne car malheureusement, Amazon n’est pas présent au pays des mangeurs de cochon.

 

51ACo-FbMeL._SL1000_

 

 

 

Je ne vous cache pas que les premiers moments ont été un peu galères. Mon fil a commencé à faire de gros paquets, mais un coup de fil et un petit tout sur internet ont résolu cela en trois coups de cuillère à pot.

J’ai encore beaucoup de tests à faire et la route ne fait que commencer. Restés connectés pour mon prochain article où je vous montrerai ma première création.