Archives du mot-clé couleur

A la mode scandinave

Si je devais décrire le Danemark avec un mot unique ce serait « uniformité ».

Je suis certes arrivée pour de bon au Danemark en hiver, la saison qui est pour moi l’horreur absolue. Il fait moche, froid, nuit à peu près 18h par jour. Evidemment, la garde robe « extérieure » en hiver est loin d’être funky en général, mais au Danemark on est à un niveau supérieur de chiantisme. On varie du noir au noir un peu gris avec parfois un funky bleu marine (wouhou!!). Les outerwear passe encore car quand on est en vélo, qu’il pleut ou qu’il neige, on se protège sous des couches waterproof et foncées histoire de ne pas dégeulasser tous ses vêtements à la première sortie en vélo avec un splash de gadoue.

cphwinter

Le souci, c’est qu’en dessous c’est pareil. Les danois aiment les couleurs neutres, par neutres comprenez noir avec une touche de noir et une petite folie avec du gris ou du marron ou du beige. J’espérais très au fond de mois que cette neutralité n’était qu’hivernale. Et bien que nenni! Le printemps ayant pointé le bout de son nez, en Angleterre je voyais tout le monde dégainer sa palette arc en ciel, ici les gens enlèvent une couche de vêtements, toujours noirs évidemment.

A côté de Copenhague, les garde robes parisiennes passent pour bariolées. Quand je porte de la couleur au bureau (et oui, moi j’en porte même en hiver), j’ai l’impression que tout le monde me regarde et se demande si je n’ai pas avalé un ara.

perroquet

Quand le soleil se pointe, moi j’ai envie de couleurs qui vibrent, qui dansent avec la lumière qui se réchauffe et qui fait du bien au moral. En ce moment le jaune soleil bien affirmé me fait de l’œil et je sens que l’un de mes prochains projets de couture sera cette jupe de Vanessa Pouzet (photo de couverture).

J’ai très hâte de recevoir mon joli tissu jaune et de me mettre à la machine.

Et vous, que vous inspire le retour du soleil?

Nouveau look. Pour une nouvelle vie?

Depuis de nombreuses années, quand il y a des changements dans ma vie ou quand j’ai envie qu’il y en ait, je change de coupe ou de couleur de cheveux. Parfois même les deux.

Avec le temps, je me suis rendu compte que je n’étais pas la seule, que beaucoup de femmes changeaient de coupe de cheveux dans les moments importants de leur vie.

Je passe donc du blond au brun, du court au très court allègrement au fil de ma vie perso.

Avec une couleur on balaye un homme qui nous a quittée, on balaie un moral un peu en berne, on réveille une estime de soi parfois partie en vacances. Les cheveux contribuent à notre personnalité et nous aident à nous exprimer.

J’adore changer de couleur de cheveux car j’adore pouvoir changer de tête en quelques coups de pinceau sans pour autant changer ma garde robe.

J’aime être blonde parce que quand je raconte des conneries ça me fournit l’excuse idéale. J’aime être blonde parce que le regard des gens change à cause de tous les clichés qu’on y attache.

J’aime aussi être brune parce que ça met en valeur mes yeux bleus. J’aime être brune parce que ça donne un aspect un peu différent à ma peau si claire.

J’aime alterner ces deux aspects de ma personnalité. J’aime passer de l’une à l’autre au gré des saisons et de ma vie, me sentant coup sur coup femme enfant, femme femme.

Changer de couleur de cheveux ça évite aussi de tout plaquer et de partir sur un coup de tête à l’autre bout du monde parce qu’on a besoin de changement.

Le bonheur en tongs

En été, ce que j’adore c’est avoir les pieds a l’air. Si je pouvais, je me baladerais pieds nus partout. Malheureusement, en ville ce n’est ni vraiment hygiénique, ni vraiment sans risque.

J’adore les chaussures a talons, elles font de belles jambes bien galbées, elles confèrent une démarche sexy et chaloupée, elles galbent les fesses et font une belle chute de reins.

Malheureusement, en été, plus la journée avance et plus les pieds prennent un coup de chaud. En été, les talons c’est très joli pour faire la belle, mais marcher longtemps avec quand le mercure grimpe peut devenir vite pénible. Les lanières qui entaillent les pieds de ci de la, l’avant du pied qui devient douloureux car la température grimpe.

En été, quand je troque mes jolies chaussures a talon pour une paire de tongs, mes pieds respirent, ils sont bien a plat et presque nus. On les enfile vite fait bien fait avant de partir du bureau et on peut gambader des heures, faire du shopping, aller se balader dans Paris toute une soirée sans passer sa soirée a rêver de s’asseoir.

Mes tongs me suivent partout. Elles se glissent dans mon sac, ne prennent presque pas de place, s’enfilent rapidement et ne m’entaillent nulle part. Pas de pansements, pas de sparadrap, pas d’entailles.

Vive l’été, pourvu qu’il dure encore un peu pour le bonheur de mes pieds nus en tongs, what else?!