Archives du mot-clé ciné

Comment tuer son boss / Horrible Bosses

L’histoire de 3 mecs, amis de lycée qui vivent un enfer au boulot parce que leurs patrons respectifs sont complètement tordus. Ils décident un jour qu’il serait préférable de les tuer tous les 3.

Le film est hilarant, on passe toute la durée du film à enchainer les fous rires. Un moment rafraichissant, qui fait du bien dans une semaine de boulot, qui redonne un peu de peps.

Foncez y, vous ne le regretterez pas. En attendant régalez vous de la bande annonce:

Le discours d’un Roi

Ça y est! Après un peu plus d’un an (bon ok, beaucoup plus, mais qui s’arrête sur de ci menus détails?!), trois déménagements, un coeur brisé, me voilà fraîche et pimpante pour vous faire partage mes coups de coeur, mes coups de gueule, mes recettes de cuisine, mon avis sur les films que j’ai vu et les livres que j’ai lu.

Après cette brève introduction, je commencerai par un film que j’ai récemment vu, Le Discours d’un Roi avec Colin Firth et Helena Bonham Carter.

Le sinopsis:

Discours d'un Roi

D’après l’histoire vraie et méconnue du père de l’actuelle Reine Elisabeth, qui va devenir, contraint et forcé, le Roi George VI (Colin Firth), suite à l’abdication de son frère Edouard VIII (Guy Pearce). D’apparence fragile, incapable de s’exprimer en public, considéré par certains comme inapte à la fonction, George VI tentera de surmonter son handicap grâce au soutien indéfectible de sa femme (Helena Bonham Carter) et d’affronter ses peurs avec l’aide d’un thérapeute du langage (Geoffrey Rush) aux méthodes peu conventionnelles. Il devra vaincre son bégaiement pour assumer pleinement son rôle, et faire de son empire le premier rempart contre l’Allemagne nazie.

Mon avis:

Les acteurs font, une fois encore, preuve d’un talent immense et interprètent leurs personnages avec justesse et tout en nuance. Il est très surprenant de voir Colin Firth bégayer après l’avoir vu dans ses autres rôles. Le poids du secret est extrêmement bien rendu par la mise en scène et le jeu des acteurs. Les huis clos rendent compte de l’enfermement dans lequel se trouvait ce roi en qui personne ne croyait face à une situation d’urgence qui est le contexte de la déclaration de guerre en 1939.

La seule contrainte quand on envisage d’aller le voir c’est de réserver sa place et d’arriver tôt pour avoir une bonne place.

Courrez y, même s’il risque d’être sur vos écrans de longues semaines encore. Pour vous donner une idée, commencez par la bande annonce.

Bon film à tous!