Archives du mot-clé chaussures

Shopping Thérapie

 

Parfois, dans la vie d’une fille, il y a des moments un peu plus difficiles que d’autres. Des soucis professionnels, des désillusions personnelles, vivre dans le noir, vivre dans un pays où la nourriture n’a pas vraiment de goût, devoir prendre les transports en commun et le pire de tous: un mélange de froid et de PLUIE (ceux qui me connaissent bien savent à quel point la pluie me rend grognon).

A moins que ce ne soit une maladie incurable, il n’y a aucun petit souci qu’une bonne petite session de shopping ne pourra pas résoudre.

Malheureusement, le bien être ressenti à arpenter les rues de la ville n’est que de courte durée. Vient ensuite la culpabilité d’avoir succombé à l’appel des sirènes. La culpabilité de se complaire dans la vanité de la société de consommation. La prise de conscience de l’inutilité d’une énième paire de chaussures (bon, elles sont quand même très belles et en plus elles SONT confortables!!) ou d’un autre sac à main.

Heureusement, l’euphorie que je ressens lors de ces sessions thérapeutiques me permet de me vider la tête, de remettre en ordre mes idées, de prendre du recul. La plongée a le même effet sur moi, mais  à Londres il est nettement plus aisé de s’adonner à une séance de shopping qu’à une belle immersion au milieu de poissons tropicaux.

Et si la prochaine fois j’essayais une séance de méditation?

LKBennett_Zahara
LK Bennett – Zahara

Business is Business

En Thaïlande il fait beau, il fait chaud, parfois très chaud. Les gens sont détendus, parfois très détendus.

Ces conditions créent un environnement de travail assez particulier. Il est facile de s’habiller en mode « plage », d’être tout aussi détendu que les locaux, de se laisser aller.

Ma collègue et moi avons donc pris une décision. Nous avons donc décidé ma collègue et moi de repasser en mode business. Finies les tongs pour aller bosser. Bonjour maquillage, vêtements un peu plus formels.

Outre l’aspect un peu superficiel de cette décision, s’imposer une certaine discipline vestimentaire sur son lieu de travail est important voire essentiel. Quand on vit presque en huis clos avec les gens, créer cette barrière physique entre le travail et la vie privée assainit les choses.

Se dire que quand on est habillée de manière un peu plus formelle, on est sérieux, on travaille. Cette barrière permet également de rester encré dans la réalité qui pour nous implique de revenir régulièrement à la « civilisation ». Faire l’effort de s’habiller, de se coiffer, de se maquiller permet de ne pas perdre les habitudes que nous avions à Paris.

Dans une ville aussi codifiée que Paris, aller en clientèle parée d’un joli bronzage, certes un peu chaotique et emprunt des différentes activités qui l’ont induit, peut être mal interprété. Les parisiens sont encore plus attachés aux apparences que les thais.

Quand j’ai annoncé à mon entourage que je partais travailler en Thaïlande, les gens m’ont souhaité de « bonnes vacances » en me disant au revoir. Dans la tête des gens, travailler sous les tropiques ce n’est pas vraiment du travail.

Venir travailler en tongs, short et débardeur en rentrant de la plage c’est pratique, confortable et facile. Perdre pied dans la réalité est pratique, confortable et facile. La réalité qui nous fait vivre est rigide et codifiée. Perdre l’usage de ses codes c’est perdre la liaison avec le monde qui nous fait vivre.

Retour donc aux pantalons, aux chaussures (pas fermées, faut pas déconner). A moi les primers et bases en tous genres pour faire tenir le maquillage malgré la chaleur. Je suis certes bronzée, mais mon taux de mélanine apparente n’est pas inversement proportionnel au nombre de neurones actifs.

Vide Grenier

Aujourd’hui c’est auto promo.

Je ne vais pas vous resservir le topo en mode « ouai c’est trop dla balle je pars vivre au soleil ».

J’ai créé un petit blog sur lequel vous trouverez un catalogue de tout ce que je vends puisque je vide mon appart. Pour le moment, tout n’est pas encore dessus parce que, mine de rien, j’ai quand même pas mal de trucs.

 

 

 

Les règles sont simples:

  1. Au fur et à mesure des ventes, le mot « VENDU » apparaîtra dans le titre des articles
  2. Tout se trouve chez moi à Saint Mandé – Saint Mandé se trouve dans le Val de Marne près du bois de Vincennes et est accessible par le ligne 1
  3. Les meubles et objets encombrants sont à venir chercher sur place
  4. Il y a de tout, je vide complètement mon appartement (vêtements, maroquinerie, chaussures, vaisselle, déco, accessoires de pâtisserie, meubles, petits rangements, petit électroménager…)
  5. Tout ce qui est transportable peut être récupéré en se donnant rdv sur Paris ou à Levallois où je travaille
  6. Les expéditions par la poste se font au tarif de la poste en fonction du poids de l’objet donc amis provinciaux, n’hésitez pas
  7. Si vous avez des questions, que vous êtes intéressé par un objet, laissez un commentaire avec vos coordonnées. Les commentaires ne seront pas publiés et visibles uniquement par moi.

Le lien: http://videgrenier94.blogspot.com/