Archives du mot-clé addiction

48 h en mode avion

Internet c’est mon métier. Rien de nouveau sous le soleil, cela fait un paquet d’années que ça dure.

Internet c’est aussi mon lien avec mes loisirs, mes proches. Le souci c’est qu’internet devient parfois une laisse par laquelle on s’enchaîne de son plein gré et dont on ne parvient pas à se défaire.

Internet c’est une source d’addiction notamment avec les smartphones qu’on a toujours dans nos poches. La moindre crève, la moindre mise à jour, le moindre évènement important nous arrivent en direct live sur notre petit écran.

Bien qu’ayant grandi avec internet, il m’arrive parfois de saturer. Je suis prise soudainement d’une envie incontrôlable de tout plaquer, de balancer mon téléphone à l’eau et d’arrêter tout ce flot d’informations.

Ce weekend je l’ai donc fait. Je vous rassure, je n’ai pas balancé mon téléphone à la mer, faut pas déconner tout de même. J’ai juste mis mon téléphone en mode avion. Mais si vous savez, le mode qui vous permet d’écouter de la musique, mais ne n’avoir aucun réseau ni GSM, ni données.

48 heures de pur détachement. 48 heures pendant lesquelles je me suis isolées sur une plage paumée, sur une île à deux heures de la mienne. 48 heures pendant lesquelles j’ai savouré le plaisir de la lecture, d’écouter de la musique. J’ai même expérimenté un truc de dingue: DORMIR. Mais genre dormir longtemps, plus de 10h d’affilé. Un truc qui ne m’arrive que quand je suis malade.

Je savais que prendre un weekend pour moi me détendrait et que changer d’air me ferait du bien, mais je ne pensais pas que me déconnecter me requinquerait à ce point. Une véritable libération de passer 48 heures dans sa bulle.

S’accorder un vrai temps pour soi, ne pas angoisser parce qu’on a pas souhaité son anniversaire à quelqu’un en temps et en heure, ne pas angoisser parce qu’on sera au courant des dernières lubies de la BCE ou d’un président « normal » 48h après tout le monde.

Le monde ne s’arrêtera jamais de tourner, cependant parfois il est sain d’arrêter de jouer la toupie pour ne pas surchauffer. Savoir ralentir et s’écouter soi même. Ecouter son corps, ses envies. Ne prendre en compte que ses désirs égoistes.

48 heures à ce régime m’ont reboostées, revitalisées, redonné une nouvelle énergie.

Et vous? Quand passez vous en mode avion?

Publicités

Abonnez moi

Vous vous êtes laissés convaincre que France Loisirs c’est trop dla balle, pas engageant et que de toute façon la sélection elle est hyper pointue?!

A suivi Body Minute parce que 4.50€ l’épilation sans rdv en 20min c’est vital dans votre routine petite robe et chéri ravi de dormir avec une princesse en soie.

Pour vous divertir vous avez pris la carte UGC parce que le ciné était à côté de la maison et que la TV c’est vraiment pointless et qu’une dernière séance c’est mieux que de se coucher tôt ou de regarder une nième redif de navarro.

Depuis peu arrivent les Glossybox & co qui pour 10€ par mois vous envoient les dernières nouveautés beauté en mini format avec conseils & co.

Seulement voilà, France Loisirs, vous avez compris que la sélection était toute pourrie et que, oubliant qu’il fallait choisir un livre, vous vous retrouvez avec cette superbe sélection que vous ne lirez jamais.

Vos épilations, vous avez compris que Body Minute ça ne valait vraiment  pas plus que les 4€50 qu’on vous demande car d’une part les esthéticiennes sont plus qu’approximatives, la cire est douteuse et forcément en ayant 20 min pour vous faire les jambes entières, elles n’ont pas le temps pour repasser avec la pince pour les rescapés. Et là, adieu la peau douce et la princesse au petit pois qui fini par emprunter en douce le rasoir du chéri désespérée de voir l’étendue des ravages faits par ladite esthéticienne débutante qui pour ne rien arranger, vous a raconté sa vie en long en large et en travers pendant qu’elle vous torturait dans sa cabine sous les néons.

La carte UGC quant à elle, se retrouve à peine amortie depuis que le cinéma sur votre route est celui des Halles, qu’un détour par les Halles vous  fait autant envie qu’une visite chez le dentiste et qu’au final votre nouvelle boite a un CE qui vous propose des places à prix imbattable.

Les box beauté, je ne les ai pas encore testées, mais je n’en vois pas vraiment l’intérêt. Utilise-t-on vraiment tous ces produits? Changer de produits de beauté tous les mois est il vraiment judicieux pour notre peau de trentenaire qui commence à réclamer des soins un peu plus musclés?

Vivre sur abonnement est devenu la norme incontournable aujourd’hui. Vivre engagés, oublier qu’on l’est et se rendre compte que cartes et prélèvements en tous genres polluent notre vie.

Est-il vraiment indispensable de s’abonner partout? Pour le enseignes ça l’est évidemment car elles sont hyper gagnantes, mais pour nous, petites consommatrices pas si régulières que ça? Quel intérêt de vivre avec un fil à la patte?

Aller acheter ses livres à la Fnac est un vrai plaisir, choisir ses films une vraie démarche, faire le plein de crèmes en duty free une addiction et aller se faire épiler dans un bel institut fait un peu oublier la douleur qu’une grognasse en blouse blanche peut nous infliger.

Libérons nous! Résilions ces abonnements qui ne nous servent pas! Soyons écolos et n’accumulons pas!