Etre né quelque part

Depuis maintenant pas mal d’années, nous autres européens avons une chance inouïe. Nous pouvons circuler librement et travailler dans tous (ou presque) les pays de l’Union Européenne. Pas de visa, pas perte de temps à faire des demandes de papiers, d’autorisations et autres sésames qui nous permettront de nous établir ou ne serait-ce que de partir en weekend à l’endroit que nous choisissons.

Avoir comme sésame un joli passeport bordeaux nous offre cette liberté ainsi que celle de pouvoir nous mouvoir de par le monde sans aucun souci de visa dans la majorité des pays. Or quand on voyage et que l’on profite de ce privilège, on réalise la chance que l’on a d’être du bon côté de la barrière.

On choisit beaucoup de choses dans la vie, mais il y en a d’autres qui sont immuables comme la naissance, la couleur de la peau ou celle des yeux. Pour le reste il y a de bons spécialistes et la force de caractère.

En voyageant, on rencontre des gens de toutes classes sociales nés dans des pays un peu moins privilégiés que les nôtres. On prend conscience de ce que cela implique de voyager. On réalise que partir en voyage quand on a un passeport indonésien ou thaï, exige d’avoir de gros moyens, de s’armer de patience et surtout d’aimer faire des allers retours entre sa ville et la capitale.

En Europe, on entend souvent (tout le temps) les gens se plaindre parce que c’est la crise, parce que ci, parce que ça. Malheureusement, peu de gens sont capables de mettre en perspective leur situation et de prendre conscience de la chance qu’ils ont d’être européens, d’avoir le monde à leur portée et de pouvoir tenter leur chance ailleurs.

Par ailleurs, tous ces râleurs ont un peu de mal à prendre conscience que pour vivre heureux, la dernière voiture à la mode ou le smartphone dernier cri ou encore le nième jean ne sont pas vraiment indispensables car l’essentiel est ailleurs.

Prenez votre passeport et embrassez-le. Il est précieux !

Publicités

4 réflexions sur « Etre né quelque part »

  1. tu as bien raison de remettre les pendules à l’heure!
    oui nous sommes chanceux, de part notre situation dans un pays de confort, somme toute relative selon les classes. mais oui, nous ne risquons pas notre peau en allant chercher du pain ou un passeport pour fuir un pays dangereux.
    quant au dernier jean à la mode, mouahahahahah je rentre pas dedans! :p

  2. Moi non plus! ( je parle de rentrer dans le jeans)…pour revenir à ton titre et au pouvoir de nos passeports, mes enfants n’ont pas la même nationalité que moi ( on est franco-Irlando-anglais), et ça aussi, c’est une chance infinie, on peut vivre, grandir, fonder une famille ou l’on veut en Europe

  3. Oh comme tu as raison! Ceux qui se plaignent n’ont pas du aller voir ailleurs tant que ça, même si c’est pas idéal on a quand même beaucoup de chance d’avoir un passeport européen. Et on se prend quand même beaucoup la tête pour des trucs qui ne valent pas la peine par chez nous…

Parce que plusieurs avis valent mieux qu'un

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s