Le dimanche

J’ai grandi entre deux pays de tradition catholique. Dans ces deux pays, la semaine est rythmée par les traditions de l’église et des traditions familiales. La semaine on travaille, le weekend on se repose.

Dans ce weekend il y a le dimanche. Ce jour où à peu près tout est fermé. Ce jour où les familles se retrouvent autour d’un déjeuner, les amis se retrouvent autour d’un brunch, les gens se détendent puis le lendemain on repart pour une nouvelle semaine de dur labeur.

En Asie en revanche, j’ai appris à vivre à un autre rythme. Les semaines ne sont plus des semaines, mais des enchaînements de jours qui se suivent et se ressemblent en étant des espaces de liberté individuelle. Chacun construit sa semaine comme il l’entend ou presque. Tout est ouvert tout le temps, on perd la notion des jours.

Retrouver le rythme de la vieille Europe fait resurgir les souvenirs de mon enfance, la semaine qui se met en pause et donne des repaires, le stress qui retombe, les plats qui mijotent, les discutions qui s’enflamment.

Certes, les traditions se perdent, les gens ne se retrouvent plus toujours autour de la table familiale, communiquent moins, mais cette pause demeure quand bien même nos pays sont considérés comme des pays individualistes.

Pourquoi donc est ce que c’est en Asie où la famille est au centre de l’articulation de la société que tout est ouvert 7 jours sur 7, que les gens ont adopté un rythme de vie sans pause et linéaire?

Publicités

Parce que plusieurs avis valent mieux qu'un

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s