Tropiques et cosmétiques

Quand je ne voyage pas avec un sac à dos en mode routard, j’aime me faire belle, appliquer des fards et autres artifices pour cultiver mon côté fifille superficielle.

J’ai une trousse de toilette pleine de fards, rouges à lèvres, poudres et autres produits  repulpants, fixants et autres bizareries pleines de couleurs et de paillettes. Le souci c’est que tous ces produits, conçus par des multinationales occidentales ont été conçus pour des climats tempérés or, 30°C à l’ombre n’est pas vraiment la définition qu’ont les labos d’un climat tempéré.

Les textures des poudres restent assez stables. Malheureusement, il n’en va pas de même pour les crèmes, mascaras et autres rouges à lèvres. Plusieurs fois je me suis retrouvée à devoir garder mon rouge à lèvres qui avait littéralement fondu dans mon frigo. Mon mascara qui fait des merveilles en Europe est devenu tellement liquide que j’ai complètement du modifier la façon que j’avais de l’appliquer.

Quand en France, j’appliquais mon mascara un peu à l’arrache (bouh, pas bien!!) sans essuyer la brosse 12 fois et sans pour autant faire de paquets, ici je dois éponger ma brosse moult fois avant que cette dernière ne s’approche de mes cils au risque de me donner un look d’araignée.

Les baumes à lèvres et les gloss restent assez stables. Les rouges à lèvres perdent leur forme. Heureusement, pour le moment, je n’ai eu ce problème qu’avec des rouges Kiko ou Inoxa et sur des textures crèmes. Les textures satinées ou mates tiennent bien dans ces climats un peu extrêmes m’obligeant à adapter un peu mon look quand je décide de me maquiller.

L’avantage des tropiques c’est le bronzage. Qui dit bronzage, dit bonne mine et donc moins voire pas du tout de maquillage. Je n’ai pas utilisé le moindre fond de teint depuis des mois, je me contente d’un petit coup de blush, de mascara et de rouge à lèvres.

Je dois avoir que la liberté de ne plus être asservie par les apparences et par les dictas du brushing et du maquillage est extrêmement libérateur. Pouvoir se préparer en 15 minutes et sortir avec les cheveux mouillés, ne pas se regarder dans la glace à chaque coin de rue pour faire des retouches ou vérifier que l’on ne brille pas.

 

Publicités

Parce que plusieurs avis valent mieux qu'un

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s