Quitter la France

Je souhaitais tout d’abord remercier les personnes qui ont déjà répondu à mon questionnaire. Vos réponses sont très instructives et ont toutes une chose en commun: le regret de ne pas être parti plus tôt.

Je ne prétends pas du tout tendre vers une étude sociologique par un simple projet pour un blog, cependant il est assez inquiétant de lire la même chose encore et encore. Des jeunes qui ont entre 20 et 35 ans et qui d’une part ne se reconnaissent plus dans les valeurs de la France et d’autre part qui ne trouvent plus leur place dans une société pour qui être jeune semble être devenu un handicap.

Aujourd’hui, avoir un Bac+5 n’est plus une garantie d’avoir un emploi et encore moins un emploi bien rémunéré. Nombre de jeunes alternent les stages et les périodes de chômage en sortant d’école. Les entreprises cherchant des jeunes corvéables à merci, qu’elles pourront payer une somme symbolique, mais qu’elles n’auront pas à former car évidemment il faut déjà de l’expérience, sinon ce ne serait pas drôle.

Pourquoi la jeunesse fait elle peur à ce point là aux entreprises? Etre jeune est un atout formidable, on est encore hyper enthousiaste, pas encore désabusé, pas encore fatigué.

Les gens ne quittent pas la France pour travailler moins (en même temps, ce serait difficile vu les conditions de travail en France). La plupart des gens quittent la France pour tout simplement travailler, gagner en qualité de vie et élargir leurs horizons.

Il n’y a pas de pays parfait. L’un aura le climat, mais pas la démocratie, l’autre aura un super système social, mais pas d’opportunités, un troisième aura une qualité de vie extraordinaire, mais un climat peu accueillant. Trouver le bonheur n’est pas évident et je n’ai même pas la prétention d’affirmer l’avoir trouvé car je le cherche encore en bonne insatisfaite chronique que je suis. Toutefois, bien que je n’aie pas encore le sentiment d’être totalement heureuse, le chemin pour y parvenir est très plaisant.

La mondialisation est une chance formidable pour ceux qui savent en tirer partie. Combien de temps encore la France continuera-t-elle à laisser partir des jeunes qu’elle a parfaitement su former mais qu’elle a échoué à garder?

En France, ouvrir une société est non seulement extrêmement compliqué, mais également très coûteux. Je suis peinée de voir que de nombreuses jeunes sociétés mettent la clé sous la porte à cause de charges exorbitantes, de délais de paiement abusifs, de lourdeurs administratives auxquelles elles ne sont pas toujours préparées.

J’admire ceux qui ont choisi de rester malgré l’appel du large, mais que voulez vous, je n’ai pas eu ce courage et j’adore être bronzée et vivre dans une grande maison.

Publicités

7 réflexions sur “ Quitter la France ”

  1. Il n’y a pas que des jeunes qui partent, il y a en a aussi qui arrivent. J’ai une amie qui était partie à Londres et qui au départ me parlait de son regret de ne pas être plus tôt. Elle en est aussi vite revenue. Ce serait dommage que ton initiative qui est intéressante devienne un crachat dans la soupe. Ce que cherchent les personnes qui partent vivre dans un autre pays est un besoin bien différents que simplement esquiver les taxes. Ce sont des désirs plus profonds et personnels le besoin de changer de pays.

  2. Les raisons de départ sont nombreuses c’est pour cela que j’ai mis en place ce projet. Quitter un pays est un vrai projet de vie et ce n’est pas donné à tout le monde.
    Un déracinement c’est parfois très difficile à gérer pour certaines personnes qui ont besoin de repères comme la famille.

  3. Bonjour,
    Petit témoignage, je ne sais pas si on est encore jeune (31 et 34) mais on est parti une année à l’étranger et on vient tout juste de décider de rentrer en France. Pour peut-être repartir plus tard, qui sait?! Je pense que quitter la France parce qu’on en a marre de ci ou ça, pour fuir un système qui ne nous convient pas, bref partir plein de reproches c’est partir du mauvais pied. Mieux vaut avoir soif d’aventure, de découvertes, d’ailleurs, de différent. Si on est aigri on risque de le rester où qu’on soit… Comme tu dis il n’y a pas de pays parfait. Nous sommes partis à l’aventure, aucun regret de l’avoir fait, on a beaucoup hésité à rester, mais l’éloignement nous a permis de mieux nous rendre compte aussi des qualités de la France. Comme toi je suis bronzée et j’ai une plus grande maison qu’à Paris, mais il faut croire que ça ne suffit pas toujours. Bonne continuation.

  4. Merci pour ton témoignage Julie. Il est très enrichissant de lire des témoignages comme le tien car beaucoup partent sans avoir réellement réfléchi leur projet suffisamment en amont et décident de rentrer pour diverses raisons.

    Le principal est de s’inventer un schéma personnel qui marche pour nous.

  5. Je trouve très enrichissante cette série de témoignage. Je viens de les lire en ce jour de pluie maussade, où à 10h30 le soleil n’est pas encore vraiment levé et la pluie se remet à tomber (et ça fait 1 mois que ça dure)… Vive la France ! Et du coup, ça me fait rêver de penser à tous ceux qui comme toi ont trouvé le moyen de s’évader, au sens propre comme figuré !

  6. Je suis contente de savoir que l’on est considéré comme « jeune » jusqu’à 35 ans 😉

    C’est intéressant de lire ces témoignages: ça me donne envie de partir plus loin!

  7. être jeune c’est relatif. Ici on a tous entre 30 et 35 ans et on vit beaucoup plus libres que si l on vivait en France. Ça permet de garder un esprit frais.

Parce que plusieurs avis valent mieux qu'un

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s