Distance

Depuis que je vis en Thaïlande, je revois pas mal mon rapport aux choses.

Je revois tout d’abord mon rapport à la distance. A Phuket, on ne marche pas, mais alors vraiment pas. On prend son scooter pour faire 500m, pour aller acheter une bouteille de lait au 7/11, pour aller bosser. Là où à Paris je marchais beaucoup notamment du métro au boulot ou jusqu’à chez moi, ici je prends mon scooter pour aller partout. J’ai parfois honte de le prendre pour des distances ridiculement courtes, mais l’absence de trottoirs justifie ma fainéantise nouvelle.

Entre entretenir mes gambettes et me faire renverser par un conducteur fou et imprévisible, j’ai vite fait choisi.

Dans un pays en développement, on revoit également son rapport à l’argent. En France, j’avais l’habitude de faire attention car la vie parisienne est franchement ruineuse et avec le salaire que j’avais il fallait faire des choix. Ici, je fais des séances de coaching, du yoga, du surf, de la plongée et à peu près tout ce qui me fait envie. Toutefois, ces petits plaisirs sont un palliatif aux expos, aux théâtres, aux happenings qu’il n’y a pas ici. On se fait plaisir pour compenser les manques.

On se fait plaisir par des choses qui sont de l’ordre du luxe en France, mais qui sont très abordables ici. On revoit son rapport au luxe et les services deviennent ce que les anglo saxons appellent une « utility » quand bien même ils étaient un luxe et les petits éléments banals de notre quotidien en France deviennent un luxe. Ici, une bouteille de Chablis c’est entre 50€ et 100€ en fonction de la cuvée qu’on choisir quand la même bouteille coûte 15/20€ en France. Le fromage n’en parlons même pas, il n’y en a pas!! On trouve certes des imitations de grande distribution, mais franchement je préfère me passer de fromage plutôt que de manger ça.

Le huis clos d’une île est une poudre de perlinpinpin qui transforme les rapports humains. On se rapproche plus que de coutume, on tisse des liens plus rapidement, on se protège, on se livre. Les thais sont tes meilleurs amis après deux verres. Ces rapports insulaires bousculent ton rapport à l’amitié et aux rapports humains en général. On peut jouer le jeu ou devenir parano sur les intentions des gens. On peut faire semblant de jouer le jeu ou se laisser aller à l’illusion. Quand on a vécu la plus grande partie de sa vie dans une ville froide aux rapports hypocrites et distants entre les gens, peut on changer son rapport à l’autre au bout de quelques mois ou quelques années et ne plus avoir cette pincée de méfiance envers les autres?

Le quotidien sur une île est au final d’une simplexité assez effrayante pour une parisienne comme moi un peu névrosée et qui mouline tout dans sa petite cervelle pendant 107 ans. Chaque jour est pour moi une découverte et ce n’est pas prêt de s’arrêter.

Publicités

5 réflexions sur « Distance »

  1. Hello Aldona,
    J’ai beaucoup aimé ton article : je ne sais de la Thaïlande que ce qu’on voit à la TV et c’est toujours très intéressant de découvrir les comportements et toutes ces petites choses (le fromage et le pain c’est toujours ce qui me manque le plus quand je pars…) qui font que la vie à l’étranger soit si différente de ce qu’on a l’habitude de vivre à France.
    Bises et bon week-end ❤
    (Et merci de ton passage chez les Fleurs Rebelles)

  2. On constate également en repassant à Paris que l’air est vraiment très différent. Je suis actuellement de passage à Paris et l’air est tellement sec que je dois me tartiner de trois tonnes de crème et de m’inonder les yeux et le nez de gouttes.

  3. Merci et n’hésite pas à suivre la suite car je ne suis pas prête d’arrêter de raconter ma vie d’expat.

Parce que plusieurs avis valent mieux qu'un

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s