Turning back time

And loving it!!

Depuis que je suis à Phuket, ma vie n’est pas la seule à changer. Je commence à changer également.

Prendre une décision aussi radicale dans sa vie c’est aussi s’ouvrir à autre chose, libérer ses chakras à des terrains inexplorés jusque là ou trop longtemps délaissés.

Depuis que j’ai pris la décision de partir et de tout recommencer, je suis passée par plusieurs phases de transition. Toutes diamétralement opposées les unes aux autres, mais tellement imbriquées qu’elles en sont venues à devenir indissociables et complémentaires.

La première a été l’euphorie. Celle qu’on ressent quand on a les papillons qui titillent notre ventre. L’euphorie de se poser un million de questions avant de dire enfin OUI. Cette phase a été très brève car il ne m’a fallu que quelques jours à peine pour me décider à changer de vie et à mettre dans celle que j’avais le petit truc en plus qui lui faisait défaut.

La seconde phase a été la fatigue. La fatigue d’avoir deux emplois en même temps, de devoir caler des rdv à des heures improbables, de devoir être un peu schizo en ayant deux casquettes. Dans cette phase là, c’est l’adrénaline qui fait tenir, l’adrénaline qui permet d’enchainer les nuits beaucoup trop courtes, l’adrénaline qui nous sauve les journées. Et c’est l’anti cernes qui permet de faire illusion et avoir l’air reposées et fraîche comme la rosée.

La dernière phase pré départ c’est la phase où tout s’emballe, où on a les deux pieds dedans. La phase finale de préparation pendant laquelle on a tellement la tête dans le guidon que les jours défilent tels des secondes. Dans cette phase, on ne peut ni faire machine arrière ni même se rendre compte de quoi que ce soit.

Arrive ensuite la phase ultime, la phase de prise de conscience qui signe le début d’une nouvelle vie.

La première phase de l’après c’est la détente. Pour ma part, celle-ci je la savoure, je m’en délecte. La détente permet de prendre du recul, permet de relativiser, de faire le tri dans sa vie.

Je commence donc à prendre du recul, mettre de l’eau dans mon vin, me détendre et du coup rajeunir un peu dans ma tête. Un pur bonheur de retrouver le goût de certaines choses, de reprendre goût à une vie qu’on avait un peu laissée de côté.

Publicités

Parce que plusieurs avis valent mieux qu'un

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s