Vis ma vie d’expat sous les tropiques

Je suis arrivée à Phuket il y a un peu plus d’une semaine maintenant. Je m’installe doucement.

Comme je vous le disais précédemment, j’ai trouvé une maison qui n’est toujours pas vraiment meublée car la femme de mon propriétaire ne veut rien décider en son absence. Soit, j’attendrai jusqu’à son retour pour avoir une maison qui ne sera plus seulement grande, mais également accueillante.

Télépathie

J’apprends aussi à conduire un scooter. Pour le moment ça se passe plutôt bien. Je ne suis tombée qu’une petite fois en prenant un virage un peu trop serré en rentrant chez moi à cause d’une camionnette garée en plein milieu de la route. Rien à signaler à part un petit bleu sur le genou. Je dois tout de même admettre que je ne roule pas vraiment très vite. 50 km/h max.

Evidemment, dans pas mal d’endroits, et notamment en « ville » la prudence est votre meilleure amie. Parce que ici, ce n’est pas comme à Paris où il y a des feux à tout va, des trottoirs, des règles. Ici les gens roulent à contre sens quand ça les arrange, ils traversent à l’arrache, se baladent à pieds sur des routes improbables, déboitent sans le signaler.

Vous pensiez que les parisiens utilisaient les clignotants pour décorer leur voiture ? Venez en Thaïlande et vous trouverez que les parisiens conduisent bien !!

Aïe Aïe Aïe, Piquante !!

Nous avons un petit resto qui nous sert de cantine. A mon arrivée, j’avais l’impression que les plats étaient soft. Depuis 2 ou 3 jours, j’ai le sentiment qu’ils se lâchent et commencent à me servir des plats à la thaï avec de (trop) grosses quantités de piment.

J’ai deux options : soit apprendre à manger vraiment épicé soit apprendre à dire que je veux moins de piment. Mon petit doigt me dit que la seconde sera une bonne première option pour le salut de mon palais amateur de bon vin blanc.

Vous avez demandé Kata Beach, ne quittez pas

Ce weekend mon sens de l’orientation ou devrais je plutôt dire son absence a été mise à très rude épreuve.

Je me rends à Kata qui est une plage au sud ouest de l’île. Pour éviter la route de montagne escarpée et surtout Patong, la quartier hyper touristique et bondé, je prends par les terres comme on me l’a conseillé. Les choses se gâtent bien vite quand je prends la mauvaise intersection pour me retrouver au fin fond de Phuket Town.

Je décide de m’arrêter histoire de ne pas me retrouver non plus à tourner en rond ou à aller dans une toute autre direction. L’avantage quand on est une fille, qu’on est blanche et qu’on s’arrête dans un endroit où il est totalement improbable qu’on s’arrête, on a tout de suite plusieurs mecs qui s’arrêtent pour nous indiquer la bonne direction. En en rajoutant un peu dans le mode « Barbie Cruche » j’aurais même pu me faire escorter à destination, mais là faut pas pousser, une fois sur la bonne route je savais (à peu près) où j’allais.

Et oui, les panneaux, il y en a une fois tous les presque jamais et c’est rarement ceux que vous cherchez. Si à cela on rajoute des cartes qui ne sont pas à l’échelle, mon incapacité totale à appliquer une carte dans l’espace on obtient 1h15 pour faire un trajet de 40 min. Je vous rassure, au retour j’ai tout de même réussi à ne pas me perdre et ai bien mis 40 min pour rentrer chez moi.

Un esprit sain dans un corps sain

Quand on change de vie, on change aussi quelques unes de ses habitudes. Pour ma part, j’ai pris la décision d’essayer de devenir un peu plus zen, plus détachée et plus détendue.

Bon, pour le moment ce n’est pas gagné. Je m’énerve toujours aussi facilement quand je vois les gens agir de manière totalement irrationnelle et que cela me concerne directement. Je déteste perdre mon temps et quand on m’en fait perdre inutilement, ça m’agace et je pars au quart de tour.

Il paraît qu’il faudrait que je dorme un peu plus que mon rythme habituel de 6h par nuit. Là non plus, pour le moment, ce n’est pas gagné, mais alors pas du tout. En plus, il suffit qu’on me dise de faire un truc pour que mon corps se braque. Résultat des courses, cette nuit, impossible de m’endormir et ce matin réveil à 6h30. Aurais je un problème avec l’autorité?

Outre les cours de Thaï, j’ai prévu d’apprendre à faire du surf, de faire du yoga et du sport, mais également d’apprendre à jouer au golf et continuer la plongée.

Heureusement que je ne pars pas tous les weekends car je ne sais pas vraiment à quel moment je pourrais caler tout ça.

En même temps, nous visons sur une île certes assez grande, mais une île tout de même. Donc oubliés les cinémas avec tellement de films à l’affiche qu’on se demande quand est ce qu’on aura le temps d’aller les voir, oubliés les musées, les expos, les théâtres. Vivent le sport, les activités de plein air et les livres.

Si tout se passe comme prévu, dans l’ordre de la faisabilité, comment vous devriez me retrouver à ma prochaine visite en France :

  • Bronzée
  • Un peu plus détendue
  • Plus zen
  • Plus tolérante
  • Moins sanguine

Moi je vous le dis, il y a du boulot !

Publicités

Parce que plusieurs avis valent mieux qu'un

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s