23 kilos

Non, ce n’est pas mon poids, loin de là.

23 kg c’est le poids de bagages que Etihad me laisse emmener gratuitement.

23 kg c’est le poids de vêtements, objets perso et souvenirs matériels qui vont me suivre en Thaïlande.

23 kg c’est à la fois peu et beaucoup.

16 kg c’est la poids de ce que j’ai déjà mis dans ma valise.

Le hic? Pour le moment dans ma valise il n’y a que des vêtements or j’ai bien l’intention d’emmener tout de même quelques paires de chaussures, une (grosse) trousse de toilette, mon sèche cheveux et d’autres petites conneries indispensables.

C’est là que ça se gâte! Quoi prendre? Quoi laisser? Plus l’échéance approche, plus le tri se corse.

Trier c’est aussi tirer un trait. Faire le vide permet de laisser un peu plus de place pour refaire le plein (ou pas). Faire le tri c’est se poser des questions, c’est se reprendre des souvenirs en pleine face, c’est faire une pause dans la frénésie du moment pour savourer les bons souvenirs qui remontent à la surface, accélérer quand ils sont mauvais.

Il me reste 7 kg. 7 petits kilos pour mettre de la crème solaire, des chaussures, peut être encore quelques vêtements.

7 kg c’est peu quand on met des liquides dans sa valise, des liquides qui font monter la balance à une vitesse effrénée. Des liquides qu’on ne peut emmener en bagage à main.

Mais que vois je? Oh un bagage à main! Une petite valise dans laquelle je peux me faire encore un peu plaisir, une petite valise qui ne me quittera pas et qui contiendra l’essentiel. Une petite valise qui me permettra de ne pas me retrouver nue ou obligée à porter des vêtements sales si la compagnie perd ma valise en soute.

Le bonheur c’est que les ordinateurs ne comptent pas. Une petite zone franche dans une sacoche. Une petite zone franche dans laquelle j’emmène mon outil de travail, mon réservoir à souvenirs, mon lien au monde.

7 kg c’est peu et il reste encore trop de choses à y mettre alors on trie encore, on fait son deuil, on donne, on jette, on se sépare  et on stock chez maman jusqu’au prochain passage.

A ma décharge, une valise ça pèse son poids aussi dons dans l’absolu, je n’emmène pas tant de choses que cela. (Ok je sais, c’est une excuse de merde, mais je la sors quand même en me disant que j’y croirai peut être).

 

Publicités

2 réflexions sur “ 23 kilos ”

  1. Ah que c’est dur de faire ses valises et de dire qu revoir a des objets que l’on croit essentiels… Mais au final, l’on s’en pas tres bien… dixit la fille qui se trimballe avec 35 kilos sur le dos quand elle s’expatrie dans un nouveau pays!

  2. C’est toujours difficile de lâcher prise, mais au final ça fait du bien. Le plus dur c’est de passer le cap.

Parce que plusieurs avis valent mieux qu'un

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s