Woman’s World

Il ne fait aucun doute que je suis une femme. Une avec des seins, un peu de cellulite (ça fait un choc quand ça commence et j’ai très hâte de m’en débarrasser en reprenant le sport), quelques ridules, une sérieuse obsession pour les sacs à main et les chaussures.

Malgré tout, parfois je me demande ce que c’est d’être une femme aujourd’hui. Nous avons beau être au 21ème siècle, avoir le droit de vote depuis des décennies, pouvoir travailler, avoir un compte en banque sans l’autorisation d’un homme, faire un prêt, porter ce que l’on souhaite, être infidèles si on le souhaite, nous restons à la merci de conventions passéistes.

Les bonnes manières et le savoir vivre nous maintiennent à une place inférieure à laquelle nous nous complaisons. Nous nous soumettons à la dictature de l’épilation, des chaussures à talons vertigineux, des artifices en tous genres.

Pourquoi tolère-t-on qu’un homme ait des poils sous les bras, sur les jambes et sur le torse alors que ces messieurs nous font tout un patacaisse quand nous leur faisons l’affront de zapper l’étape peau douce?!

Une femme indépendante qui s’assume, qui pratique des activités traditionnellement réservées aux hommes est bien souvent cataloguées comme « un bon pote ».

Quel est l’intérêt que nous ayons évolué, que nous ayons gagné une certaine indépendance, que nos grands mères se soient battues pour des droits que beaucoup de femmes elles mêmes remettent en question aujourd’hui? Un sexe peut il évoluer quand l’autre n’évolue pas?

La preuve en est que les femmes occupent encore souvent des positions inférieures à celles des hommes, qu’elles touchent des salaires bien inférieurs à poste égal. Nous aurons beau nous battre pour l’égalité, la parité et une équité en droit, nous ne serons jamais égaux devant la nature. Les femmes porteront toujours les enfants et devront faire une pause post partum pour laisser leur corps se remettre.

Mesdames, à nous d’éduquer nos hommes et de continuer à nous faire des piqures de rappel.

On peut être une trentenaire accomplie et ne pas rêver d’enfants, aimer les sensations fortes, avoir les ongles vernis et se percher sur des talons hauts tout comme rester en baskets sans maquillage.

Messieurs, partager vos activités ne signifie pas que nous soyons lesbiennes ou asexuées. Acceptez nous avec notre part masculine et assumez que nous sachions faire certaines choses mieux que vous.

Publicités

2 réflexions sur « Woman’s World »

  1. Il ne faut pas confondre inégalité et différence !
    Ton passage sur les salaires relève de l’inégalité… celui sur les poils de la différence !
    Quand à dire qu’un sexe évolue et l’autre non, je ne suis pas d’accord !
    Depuis la libération de la femme, l’homme a changé! Certains hommes acceptent plus volontiers leur part de féminité (cf les métrosexuels / hipster / etc…). D’autres sont complètement perdus, n’ayant plus de modèle masculin pour se construire (Le macho à la Don Drapper n’étant plus politiquement correct…)

  2. Face aux poils, nous sommes assez égaux, si nous ne nous en débarrassions pas, nous pourrions en avoir autant que vous sur les pattes.

    Je ne suis pas certaines que les femmes aient des repaires clairs non plus. Nous sommes tiraillées entre les modèles conservateurs de la femme qui retourne au foyer, les femmes qui prennent des 4/5, celles qui se complaisent dans les apparences et les modèles de business women. Pas facile pour nous non plus!

Parce que plusieurs avis valent mieux qu'un

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s