iEnvies

Il y a quelques années, je faisais partie de ces gens qui disaient que l’iPhone ne servait à rien, que ce n’était qu’un gadget totalement futile et qu’il ne passerait pas par moi.

C’est alors que je me suis laissée convaincre et que j’en ai pris un. J’ai alors découvert les joies de pouvoir avoir un gps dans la poche et d’arriver à l »heure à mes rdv (ça j’y travaille encore, mais c’est une autre paire de manches), j’ai découvert les joies de partager des photos sur Facebook en quelques clics, de rechercher un numéro sur les pages jaunes en quelques clics et d’accéder à une mine d’informations où je voulais, quand je voulais.

C’est alors qu’un beau jour du mois de décembre, quelqu’un a décidé de me libérer de mon attache électronique (et de mon portefeuille par la même occasion). J’ai à ce moment là redécouvert le téléphone qui sert à appeler, envoyer des messages. Un téléphone sur lequel il faut régulièrement effacer des choses car la mémoire est pleine. Un téléphone qui prend certes des photos, mais des photos que l’on ne peut qu’envoyer par mms.

L’avantage de mon téléphone old school c’est qu’il ne fait pas vraiment d’envieux et que je ne risque pas vraiment de me le faire voler dans le métro ou ailleurs parce qu’il est tellement pourri qu’il est invendable. Mon téléphone remplit cependant parfaitement son rôle de communicateur et me rappelle que c’est souvent plus agréable d’avoir quelqu’un au bout du fil plutôt que de lui envoyer un mail.

Le seul souci c’est que l’iPhone 5 qui devrait arriver prochainement commence à me faire de l’oeil. Il s’annonce comme un macbook air en miniature. Tout fin, tout rapide et tout joli. Comment ne pas craquer.

Certes, il fera des envieux, certes je devrai l’assurer et faire des backup de mes données, mais l’idée de me reconnecter à nouveau à la civilisation me fait frétiller de plaisir. Le plaisir de pouvoir lire la presse dans le métro sans avoir les doigts couverts d’encre, le plaisir de pouvoir ne pas se perdre dans un coin paumé de Paris, l’idée de trouver THE resto au milieu de la pampa.

Publicités

Une réflexion sur “ iEnvies ”

  1. Le souci c’est que l’iphone (et assimilés….) deviennent le plus parfait perte de temps sur terre, notamment quand on doit faire la queue dans une administration, ou dans les transports (même s’il y a le risque de se le faire embarquer… (quelqu’un veut developper une nouvelle idée de housse avec attache en chaîne comme les portefeuilles ?)

    Les bons vieux Nokia 3100 sont biens. 1 semaine d’autnomie, bonne qualité sonore, petite accès Wap d’appoint (avec support Java excusez du peu !) mais non seulement il y a le poids de la ringardise, mais tous les amis, copains, copines, boulot, magazines qui demandent de flasher leur pub, télécharger leur appli ou poursuivre les aventures sur son terminal mobile… et là on passe pour un has been 🙂

Parce que plusieurs avis valent mieux qu'un

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s