Java

J’ai bien profite de Yogyakarta hier, de la piscine de mon hotel. Aujourd’hui, direction Bali parce que j’ai envie de mer, de plongee, de plages.

Desolee d’ecrire ca, mais je ne suis vraiment pas fan de Java. Les trottoirs sont quasiment inexistants et marcher est une activite faite parfois au peril de sa vie, c’est sale, bruyant.

Ils ont un vrai probleme avec les ordures. Les gens jettent ce qu’ils ont a jetter la ou ils se trouvent. Que ce soit dans la rue, dans le bus, n’importe ou. C’est assez surprenant surtout quand on arrive d’un endroit aussi propre que Hong Kong. A cote de Java, Paris est asceptisee alors que Paris est loin d’etre la ville la plus propre que je connaisse.

Etre une fille seule dans un pays tres musulman est par moments assez opprimant. Les gens sont surpris que je ne voyage pas avec un homme, que je prenne mes decisions moi meme et que je travaille au lieu d’elever mes momes a la maison.

Les rues sont pleines d’hommes hyper casse pieds qui veulent en permanence vous vendre un truc, vous regardent de travers parfois comme un bout de viande. Heureusement que j’etais consciente de cet aspect des choses car je pense que si je l’avais decouvert une fois sur place, j’aurais ete assez surprise et choquee.

Ca fait du bien de se retrouver seule avec soi meme, ca permet de prendre pas mal de recul par rapport a son quotidien, de faire une veritable introspection et surtout de faire tout a son propre rythme sans craindre de decevoir son ou ses compagnon(s) de route, se dire que si on a envie de se reposer au bord de la piscine on a aucun scrupule a le faire car on est seul maitre de ses journees. Si on a faim, on mange, si on a pas faim, on ne mange pas.

Mes horaires de repas sont passes de tres reguliers a Paris a un peu chaotiques et au fil des envies de mon corps.

Le souci avec la cuisine locale c’est que, bien que bonne, elle a tendance a etre un peu grasse. Heureusement, les fruits sont delicieux et compensent un peu le poids de ce que j’avale par un peu de fraicheur.

Je me demande si nous sommes reellement plus heureux avec nos transports en commun, nos horaires a rallonge, nos villes hors de prix et nos regulations. Les gens ici semblent beaucoup plus heureux qu’une grande partie d’entre nous, ils ne font pas d’ulceres dus au stress avant 30 ans, ne courent pas dans tous les sens a la poursuite du graal. Ils vivent certes avec pas grand chose, mais ils ont l’ar bien plus zen que la plupart des europeens.

Publicités

Parce que plusieurs avis valent mieux qu'un

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s