Saga de la chaussette

Accessoire indispensable, qui classe, qui divise, mais qui jamais ne laisse indifférent.

En ce moment, mes petits yeux avides de sensations s’en prennent plein les pupilles avec le retour des beaux jours avec toutefois une cohabitation entre bottes, chaussures qui s’ouvrent, chaussures ouvertes. Les ballerines ont la part belle parmi mes congénères franciliennes, seulement voilà, certaines sont comme moi un peu frileuses…

Partant de ce constat, un dilemme se pose à nous. Cette petite ballerine fine et délicate qui nous allège le pied, avec quoi la porter?

Pieds nus, avec des mi bas ou avec des chaussettes. Et là c’est le drame!

Ballerines chaussettées

La chaussette est l’ennemie de la ballerine. Épaisse, souvent, d’une couleur douteuse, parfois, inadaptée, toujours. Pourquoi infliger cela à cette petite chaussure dont le seul but est de vous alléger le pied, de révéler avec ce petit pantalon un peu au dessus de la cheville, la finesse d’une jambe.

La chaussette dans la ballerine est un peu comme la chaussette blanche de l’homme. Inadaptée, antinomique, contrariant l’équilibre.

Faites des orgies de jolis mi bas, de pieds nus à profusion et vivement l’été que nous puissions libérer nos pieds dans des tongs!

Publicités

Parce que plusieurs avis valent mieux qu'un

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s